Reconnaître l’infection respiratoire

 Infection respiratoire
La recherche de signes de gravité est une étape primordiale de l’examen clinique respiratoire. En effet, porter le diagnostic de "gravité" a une implication directe quant à la prise en charge des patients puisque, dans de nombreux cas, cela implique la mise en place sans délai d'une mesure thérapeutique qui prime alors sur la démarche diagnostique. Il peut s'agir par exemple de l'administration d'oxygène ou d'une décision de transfert en réanimation ou en unité de soins intensifs respiratoires. Les signes cliniques de gravité des affections respiratoires aiguës sont peu nombreux et simples à identifier : un bilan sémiologique de gravité ne prend donc que très peu de temps. La "rentabilité" du bilan clinique de gravité est donc extrêmement élevée : peu de temps, peu d'argent, et de fortes implications pratiques.
- Reconnaître l’infection respiratoire basse : le diagnostic d’infection respiratoire
basse repose sur les signes suivants : fièvre,
 https://encrypted-tbn0.google.com/images?q=tbn:ANd9GcTqh5O4Z2Gqr1QnHKyTCUiSA4IwZ1XoBAdbb008VgG4sRQfzl0tg1My8TCshttps://encrypted-tbn3.google.com/images?q=tbn:ANd9GcRtwUdWMKZBJ_ZWmaUMINTVxSlZkdN5zpWuCEmooAXsHCSjWbN48w